Categories

Accueil > Archives AK-Dev > [Archive AK-Dev] TouchGraph : voir les relations entre...

5 septembre 2007
Eric Bernard

[Archive AK-Dev] TouchGraph : voir les relations entre...

Cet article fait partie des archives du blog AK-Dev, maintenu d’août 2007 à octobre 2012. Il peut donc être obsolète et certains des liens internes ne plus être actifs.

... des gens, des idées, des sites etc.

En trouvant une présentation de cet outil dans un billet récent de Francis Pisani il semblait intéressant de voir quelle pouvait en être l’utilité concrète.

Si on vous interroge sur les organisations actives sur votre secteur, vous saurez répondre. De même que vous avez probablement une vision intuitive de "la cartographie du secteur" (qui travaille avec qui, sur quoi...). Votre vision est-elle pour autant confortée par la même question posée à un moteur de recherche ? Probablement non, tout simplement parce que l’activité réelle (en qualité et en quantité) n’est généralement pas reflétée par la communication sur le web.

Revenons à TouchGraph. Ce programme est un moteur de recherche agrégeant les sites entre eux en fonction de leur liens sur les mots clés qu’on lui donne. Deux partenaires travaillant ensemble sur le même projet devrait donc être liés entre eux s’ils en parlent tout deux sur le web et font des liens réciproques.

J’ai fait un petit test sur les mots clés suivants : "Forum Social Mondial" Afrique.
TouchGraph propose en réponse cinq blocs très déconnectés entre eux. Deux d’entre eux sont autour des sites officiels du forum (mondial et africain). Curieusement ces deux blocs n’ont pas de liens directs.
Deux autres blocs sont autour de la presse. L’un est la nébuleuse IPS, très présente lors des FSM avec leur quotidien événementiel Terra Viva. L’autre est plus divers puisqu’il contient aussi bien afrik.com, le Monde Diplomatique, Le Soleil (Sénégal), RFI, El Watan...
Le dernier bloc, autour de Politis, est constitué des sites "alternatifs" : LCR, Acrimed, Confédération Paysanne, Survie...

Une difficulté de TouchGraph, issue pourtant d’une bonne fonctionnalité, est qu’il est possible d’étendre chaque bloc, créant de nouveaux liens entre les sites et les blocs. Du coup, la "qualification" des blocs devient plus difficile. Le bloc des "alternatifs" se trouve ainsi, après une première expansion, rejoint par Attac, mais aussi par Le Monde, qui n’est pas vraiment un journal alternatif...

Il paraissait intéressant d’effectuer la même recherche ("Forum Social Mondial" Afrique) sur Kartoo dont les fonctions de moteur de recherche visuel sont assez proches.
Les résultats sont assez différents, notamment avec la présence d’autres acteurs comme l’AMARC ou l’Institut Panos Afrique de l’Ouest.

Au delà des différences de résultats et d’ergonomie (celle de Kartoo étant moins exhaustive puisqu’elle fonctionne par map mais plus conviviale) quel est l’intérêt de ces moteurs ?

Ce qui intéresse généralement le détenteur d’un site web est d’être en première page sur des mots clés spécifiques. La seule relation avec les autres sites est d’être avant ou après eux. Les moteurs de recherche visuel présentent l’avantage de situer un site donné dans sa relation avec les autres sites du même domaine et ainsi de pouvoir mieux définir une stratégie d’échanges de liens et de partenariat. Cette stratégie n’a pas une base technique mais sociale. Une agence web peut suggérer et organiser mais ne peut pas remplacer le propriétaire du site dans cette démarche de référencement social.

Avez vous une stratégie sociale de référencement pour votre site ? Quels avantages en avez vous retiré ou quels problèmes avez vous rencontré ?

Le débat est ouvert.

Naviguer

[Archive AK-Dev] Forum A Semana [Archive AK-Dev] Internet 2007 selon RSF

Partager