Categories

Accueil > Archives AK-Dev > [Archive AK-Dev] Internet 2007 selon RSF

15 septembre 2007
Eric Bernard

[Archive AK-Dev] Internet 2007 selon RSF

Cet article fait partie des archives du blog AK-Dev, maintenu d’août 2007 à octobre 2012. Il peut donc être obsolète et certains des liens internes ne plus être actifs.

Avec quelques mois de retard, je viens de me pencher sur le dernier rapport de Reporters sans Frontières, et notamment sur leur section "Internet" qui, évoluant d’année en année, est placée cette fois au début du rapport. Si le plan reste assez similaire à l’année précédente (1. Internet intéresse les dictatures 2. elles poursuivent et emprisonnent les cyberdissidents 3. les entreprises occidentales sont complices) quelques points ont éveillé mon intérêt.

Cette année les dictatures sont devenus 2.0 selon RSF. Ce sous-titre est vraiment intéressant et avant de continuer ma lecture, j’ai cherché ce qu’évoquait pour moi une dictature 2.0.

Si la valeur du web 2.0 provient non de producteurs indépendants de contenu mais des utilisateurs eux-mêmes (qui sont à la fois consommateurs et producteurs d’information), si cette valeur provient de leur masse, si cette valeur provient des échanges qui sont permanents, alors la dictature 2.0 aurait certainement une "valeur" assez proche. J’ai alors imaginé des réseaux sociaux de policiers et d’informateurs échangeant leurs données, des médias "citoyens" où chacun pourrait exprimer sa foi en le chef suprême, mais surtout une plateforme collaborative de la délation. Nul besoin de professionnels du flicage puisque c’est l’ensemble des internautes qui se chargeraient de cette tâche. Du Panoptique avec un geôlier surveillant l’ensemble de ses prisonniers, nous passerions alors à l’efficacité totale de prisonniers se surveillant les uns les autres.

De fait, et heureusement, nous n’en sommes pas là. Et lorsque RSF parle de dictature 2.0. c’est justement pour dire que les dictatures investissent aussi les outils de réseaux sociaux pour exercer leur surveillance. Si elles le pouvaient elles fermeraient tout simplement ces instruments un peu trop libres de la parole individuelle de masse. Non, les dictatures ne sont pas 2.0. dans leur fonctionnement, elles en sont au contraire toujours au modèle au Web -1.0, celui du minitel avec quelques uns qui donnent une information choisie et quelques autres qui la lisent.

Il est dommage qu’une notion comme web 2.0. soit déjà si galvaudée par les clichés journalistiques, car elle aura peu de chance d’être utile ou transformée en concept.
Merci quand même à RSF de m’avoir fait imaginer l’horreur d’une dictature réellement 2.0.
Pour vous, une dictature 2.0. ressemblerait à quoi ?

Naviguer

[Archive AK-Dev] TouchGraph : voir les relations entre... [Archive AK-Dev] Pourquoi écrire correctement sur le web ?

Partager